jeudi, avril 21, 2016

Mon petit dernier est fin prêt pour le Festival de Châtillon sur Chalaronne !





Tout juste fini. J'ai tendance à le trouver beau. Pas vous ?



Quand, en juillet passé, alors que je me dorais la pilule à Forcalquier, ville qui a une grande importance dans mon destin d’Ecriveur, j’ai reçu le mail de Jean-Paul SABY me proposant, comme à trente auteurs de théâtre,  de participer à l’opération « Théâtre à Domicile » que venait de décider l’Organisation du Festival de Châtillon sur Chalaronne à l’occasion de sa trentième édition, j’ai ressenti une grande fierté et ce vertige qui vous prend face à une responsabilité qu’on n’avait pas prévue. Une pièce ayant pour thème notre cher Festival, ou l’anniversaire, ou ou ou… Je n’ai pas cherché longtemps l’inspiration. Deux axes de réflexion se sont imposés à moi. La DUREE, le Festival s’inscrivant dans une longue aventure, dans la réconfortante habitude,  dans le rituel, voire dans « l’éternité », couplé à tout jamais avec le week-end de l’Ascension dans le cœur et la mémoire collective de ses fidèles pratiquants. Et la FRAGILITE. Qu’est-il de plus fragile que le DROIT de regarder le monde, de le dire, de l’écrire, de le convoquer à la grande confrontation philosophique et artistique des ressentis, des enthousiasmes ou des amertumes, des coups de cœur ou des coups de gueule ? Que La LIBERTE des mots, des images, des larmes, des éclats de rire, des chants et des sanglots des violons ? Dans le monde tel qu’il s’agite et rugit, qu’est-il de plus fragile ? Il suffirait d’un rien pour que… Et dans ma pièce c’est arrivé ! L’humanité a changé de visage.
Cela se passe en l’An 10 de la « Nouvelle Société Humaine Eclairée », soit en 2036 de notre ère (déclarée « Préhistorique » par les Instances qui dominent le monde désormais), à quelques semaines de ce qui devrait être la 50ème édition du Festival. Le Maire de Châtillon et la principale organisatrice sont convoqués par la « Préfète Déléguée aux Crimes de Résurgence Préhistorique » pour une sérieuse remontée de bretelles. Le "temps de la foudre" est venu.
La pièce est écrite, elle est lue à deux reprises en mars et avril chez des personnes adorables qui ont désiré accueillir le "Théâtre à domicile". Les talentueux lecteurs-trices sont Elisabeth MATHY, Chantal PRIMET et Alain CELLARD. Merci à toustes et au nombreux et attentif public !
Manquait plus que le livre qui va bien. Voilà, c'est fait ! Il sera présent sur ma CARRIOLE d'ECRIVEUR à la Librairie du Festival, du 04 au 08 mai. Et vous serez présents aussi, pour sûr !!!







Tiré en vingt exemplaires en vue du Festival de Châtillon sur Chalaronne (du 04 au 08 mai)



L’illustration de couverture est une œuvre à plusieurs mains réalisée par des participants à un stage « Modèle vivant » dirigé par Guillaume Delorme et offerte à l’auteur qui a servi de modèle ce jour-là qui était aussi le jour de son soixantième anniversaire. Merci, très chers amis !



Méthode rudimentaire mais efficace !

... Évidemment, quand j'aurai trop la tremblotte...

Tout le matos nécessaire à la reliure est là.

Les couvertures mises à "sécher" quelques heures...

Les vingt petits tas des pages imprimées et pliées. Première phase de l'opération.







lundi, avril 18, 2016

Sur le site de la FNCTA Rhône -Alpes





 

 
Guy DIEPPEDALLE, Rédacteur web du site de la FNCTA Rhône-Alpes a eu la gentillesse de m'interviewer sur mon travail d'écriture et les mondes qui le sous-tendent. Cet entretien est à découvrir sur le lien suivant. Un grand MERCI à lui !!!
Sur ce site, vous trouverez aussi toute l'actualité des troupes amateurs en Rhône-Alpes. Et ça en fait, des spectacles à voir !!!




L'interview réalisée par Guy pour le site FNCTA Rhône-Alpes