jeudi, février 01, 2018

Welcome à bord de la "Carriole de l'Ecriveur" !!!

Place Bellecour Lyon 08-2017

Place de la Comédie Lyon 07-2017

Rue de la République Lyon été 2017

Rue de la République Lyon été 2017

Vue de la Croix-Rousse, été 2017

Sur la scène du CARRE 30, mars 2016

Librairie du Festival de Théâtre Contemporain Amateur de Châtillon sur Chalaronne, printemps 2016

Librairie du Festival de Théâtre Contemporain Amateur de Châtillon sur Chalaronne, printemps 2016

MAZA'Grand Evènement, La Guillotière, 07-2015

MAZA'Grand Evènement, La Guillotière, 07-2015


Merci, ma "CARRIOLINETTA", pour ta fidélité depuis tes débuts à Forcalquier en 2004 !!! T'inquiète, on a pas fini de surgir au cœur d'un Monde qui a bien besoin qu'on le dise !!!

lundi, janvier 22, 2018

AU CREUSET D'UN MONDE FOU


Photo D.M. 01 2018


"Au creuset d'un Monde fou, tout se fond au feu de tout."

Photo et texte D.M. alias Hombre de Nada 2018.

 

dimanche, janvier 21, 2018

Frôlements d'Univers et vibrations y afferent...


Photo D.M. 01-2018.


Photo D.M. 01-2018.



Je reprends plaisir à la "désincarcération" des photos figées. Toute photo brute est comme un œuf qui dissimule ses dimensions de vie sous une coquille inerte. Une fois celle-ci brisée, les questionnements surgissent et tous les formatages et certitudes mentales se voient soumis à la moulinette de la curiosité et du bonheur de l'aventure intellectuelle et artistique. Vibrations et jaillissements surprenants, WELCOME !!!

 


vendredi, janvier 19, 2018

Crissements


Photo et concept D.M. Hombre de Nada 01-2018.



 "Symphonie de crissements pour flaque hurlant à une Lune vacillante"

Humeur début 2018. A suivre...

samedi, décembre 30, 2017

Amour et Miséricorde... à noeuds...


Photo D.M. Hombre de Nada 2017




Dans la série "C'est beau, un "Dieu" d'Amour et de Miséricorde", la "FEMME de LOT", encouragée par les ex-habitants de Sodome et Gomorrhe, nous recommande (malgré ses séquelles) : 

- "Oui, mais bon, faites gaffe quand même à pas trop nous l'énerver... enfin, j'dis ça, j'dis rien..."



Pour les ignares, volontaires ou pas, ceci fait référence à une jolie preuve d' "Amour Divin", racontée dans la Génèse, envers les petits garnements pas (toujours) sages que sont les créatures humaines bien ingrates...



"Qui aime bien châtie bien", un des Principes majeur de toute bonne éducation religieuse... 



Allez, brave troupeau, bonne transhumance sur cette planète d'errance infinie... Et nous vous rappelons qu' il est interdit aux moutons de mordre les mollets du Berger !!!



Hombre de Nada, fin 2017.




lundi, décembre 04, 2017

C'était le 28 nov 2017 au Carré 30. La VIDEO


Merci à Anne pour la photo prise Place Bellecour à Lyon en août 2017.

Ce soir-là, j'étais l'invité de Grégory Parreira dans le Café-Poétique qu'il anime une fois par mois au Théâtre le Carré 30, à Lyon. le principe: l'auteur invité fait lecture, commentée ou pas, de certains textes puis il répond aux questions de l'animateur et des personnes du public. Là, j'ai vraiment pu prendre le temps de faire surgir mes images en Poésie ainsi que certains personnages forts de mon Théâtre. J'ai pu vraiment exprimer ce dont je suis porteur en tant que témoin d'un Monde qui, s'il offre parfois de purs moments de sérénité, est capable d'engloutir vifs des êtres qui ne demandent qu'à vivre fraternellement et simplement leur temps de vie. 
Un grand MERCI au Carré 30 pour son accueil et sa porte ouverte, à Greg pour son invitation et son implication dans l'exposition de mon travail d'écriture, à Remy Dumont pour la réalisation amicale du reportage et à tous les amis qui m'ont fait la gentillesse de m'offrir leur présence en cette soirée pas comme les autres.
Bon visionnage à vous, si vous désirez partager ce moment en différé.
A la prochaine, les amis!



lundi, novembre 06, 2017

Le 28 nov. invité du Café Poétique au CARRE 30 !



Ce soir-là, au Carré 30, le Café Poétique animé par Grégory Parreira recevra mon écriture Poétique et, aussi, Théâtrale. Je lirai quelques textes "marquants" extraits de mes quatorze livres et aussi certains non encore édités. L'Aventure Humaine dans son déroulement incertain et sauvage, notre action au quotidien pour donner quelque Lumière à cette longue errance, le "pouvoir d'enthousiasme et de générosité" déployé par de belles personnes, la  juste Colère et le Pardon ... Telles seront les facettes évoquées de mon univers en écriture. Je répondrai ensuite aux questions de Grégory et aux vôtres. Avant, bien sûr, de trinquer au Monde et à ceux qui le disent !!!

Photo de Anne 08-2017.  

vendredi, octobre 20, 2017

SCOOP EXCLUSIF: Le "SAINT- ESPRIT" is DEAD !!!





C'est moi qui l'ai découvert !!!!! EXCLUSIF ! Ne le cherchez plus, le "Saint-Esprit" sous l'apparence d'une Colombe. Celui-ci s'est crashé sur un poteau métallique dans une rue de Lyon. Désolé... Je ne révélerai pas le nom de la rue de peur d'en faire un lieu de douleur et d’affliction... Depuis combien de temps est-il fondu, là, sur l'asphalte de la Ville maudite alors que des milliards de terriens désorientés, privés de ses Lumières, se désespèrent, perdus dans un Monde de ténèbres ? Il va bien falloir, pourtant se faire une raison et continuer à avancer, à construire... Comme des "Grands", en gens "DEBOUT" et libérés, enfin, des mythes infantilisants !!! Allo Maman bobo... 

Photo D.M. 10-2017 

mercredi, septembre 06, 2017

Une "complicité du pavé", en somme...


Rue de l'Arbre Sec, Lyon Centre. C'est là qu'une jeune dame a "adopté" la Petite Marie de mon récit VIVE POUSSIERE. Merci, M' Dame et bonne lecture ! Photo D.M. 09-2017.


Encore de la belle rencontre, durant quatre heures, hier aprem' ! La "Petite Marie" de mon récit VIVE POUSSIÈRE a trouvé accueil dans le sac à main d'une gentille jeune dame. Sûr qu'elle saura se faire écouter avec ses: "-C'est pas juste, c'est dégueulasse !" qu'elle balance a quiconque commet des injustices et des méchancetés. Elle est comme ça, la "Petite Marie" ! Non mais !
Et d'autres personnes, aussi, ont aimé et grand-sourit à l'apparition de la Carriole de l'Ecriveur. Et puis, depuis deux mois que je déambule dans ces rues du Centre-Ville, on finit par se reconnaitre entre artistes de rue, vendeurs de babioles, quémandeurs de piécettes, tenanciers des kiosques à journaux qui servent aussi le petit café qui va bien... Et là aussi, avec chacun, c'est le geste de la main, le sourire, le petit mot d'encouragement, de bonne chance. Une complicité du pavé, en somme ! Et c'est "Soleil" !
A suivre tout bientôt, donc !!!

Rue de la République, Lyon. Photo D.M. 09-2017.

Quai Dr Gailleton, Lyon. Photo D.M. 09-2017

Tour de la Charité, Place Antonin Poncet, vue depuis la place Bellecour, Lyon. Photo D.M. 09-2017.



mardi, août 29, 2017

De la responsabilité du “PRENEUR de PAROLE”.




De la responsabilité du "Preneur de Parole"

Je suis pas d'accord avec ce discours très répandu qui veut que l'artiste doit être un simple "frisouilleur d'étoiles" sans regard au Monde, sans utopies humanistes, sans jugement face aux horreurs qui font au quotidien de nos vies des calvaires ou face au rire d'un enfant qui fait d'un instant éphémère un jaillissement de bonheur. Avec une telle injonction qui n'autorise à l’œuvre artistique que le rôle d'un regard sans âme, qui dénie à l'auteur le DROIT et le DEVOIR du CRI, on se dirige, et c'est peut-être le but de la manœuvre, vers une civilisation aveugle et complice de ses tortionnaires. Il faut des artistes qui prennent à bras le corps les tourments des sacrifiés, 
il faut des "GUERNICA" de Picasso, 
il faut des "GERMINAL" de Zola, 
il faut des "CHÂTIMENTS" de Hugo, 
il faut les coups de gueule et de cœur de J.M. Le BIHAN,
il faut il faut il faut... 
Il est tant de pauvres gens qui n'ont pas les mots pour DIRE leur SORT et qui comptent sur nous pour les relayer de toutes nos forces. Je consacre mon écriture à cela. A gueuler les cris des humains aux voix inentendues, à gueuler les larmes muettes des gens brisés et sans plus de forces face au destin et à l'ignominie. Et j'en connais, des Poètes qui prennent leur part au CRI du MONDE et à qui on essaie d'imposer le silence sous le mépris et les quolibets. 
Parce que ARTISTES DIGNES, DEBOUT.

Hombre de Nada 08-2017

Dédicace amicale à Roland DAUXOIS.

dimanche, juillet 30, 2017

Un samedi comme j'ai envie d'en vivre tant d'autres dans les rue de la Ville.


La Carriole de l'Ecriveur face à l'Opéra.

La même faisant sa belle devant le musée des Beaux-Arts.

... Prenant le frais à côté d'un petit bassin, place Bellecour.




Beaucoup de monde dans les rues de Lyon. Alors, hein, pourquoi pas nous ? Et la Carriole de l'Ecriveur fait son effet ! Ses couleurs, ses livres cousus-main, ses jolies et intrigantes Cartes Poétiques, ça donne envie de savoir, de discuter, de se laisser tenter... La petite Marie de "VIVE POUSSIERE" est partie se faire lire dans le sac à main d'une dame. Bon voyage, petite Marie, accompagnée de ton gentil labrador !
Longue conversation avec une ancienne institutrice qui se déplace avec un déambulateur. Nous partageons le même banc à l'ombre et évoquons des expériences pédagogiques très semblables autour de l'acte de création artistique auprès des enfants. Elle avait les yeux qui brillaient ! On a dit qu'on se retrouverait bientôt par là, à s'en dire d'autres... Et puis, à la sortie d'une station de métro, je retrouve une dame adorable qui avait partagé une "Nuit de la Poésie" avec nous, au Carré 30, il y a quelques années. Elle avait dit deux ou trois poèmes très touchants et c'est un vrai bonheur de reparler de ce moment avec elle. Le Soleil n'était pas que dans le ciel, hier ! J'en ai eu ma part, à pousser mon univers à roulettes dans les rues de la Ville! On remet ça, dès demain, si la grenouille le permet...




Photos D.M. 07-2017














jeudi, juillet 27, 2017

Parce que la VIE, c'est comme ça !






... De tout temps
La racine
Immiscée
A vaincu
Temples
Et forteresses...

Extrait de "Puisque toujours tourne le Monde"
D.M. 2009


 

mardi, juillet 25, 2017

Chair de la bête, mots du poète interdit, force glauque, fleuve imbécile...









Chair abandonnée
De la bête
A l'inertie du courant
Glauque,
Œuvre du Poète interdit
Envasée
Aux fossés
D'indignité
De leur Ville
De cendres
Et de lumières
Noires,
Les fleuves imbéciles
Charrient
De leur force
Aveugle
Les "Miracles"
Assassinés
De l' "Aventure de la Vie
Et de la Conscience".



 
Photo (dans les eaux du Rhône à Lyon) et texte D. Marulaz alias Hombre de Nada
07-2017.